Hostile à la loi d’amnistie: Guy Marius Sagna pointe le fils de Macky Sall comme recruteur de nervis

0 282

Lors de la séance plénière à l’Assemblée nationale pour le vote de la loi d’amnistie, Guy Marius Sagna, député de Pastef, a exprimé son opposition ferme à la loi d’amnistie proposée, mettant en cause directement le président Macky Sall, son fils et son entourage.

 

Durant son intervention, le député Guy Marius Sagna a affirmé qu’il ne votera jamais cette loi qu’il qualifie de mesure spécifiquement conçue pour le président Macky Sall. Il a souligné l’importance de la justice avant de parler de pardon, insistant sur la nécessité de « savoir ce que l’on pardonne et de situer les faits ».

Guy Marius Sagna a directement interpellé le gouvernement, en lui demandant de dire aux Sénégalais que le président Sall a le pouvoir de libérer les détenus politiques en abandonnant les charges contre eux. Il a spécifiquement mentionné le cas d’Ousmane Sonko, qualifié d’ « injustement emprisonné », pour lequel il exige également l’abandon des charges.

La critique la plus sévère de Guy Marius Sagna concerne la raison pour laquelle le président Sall opterait pour une loi d’amnistie plutôt que l’abandon des poursuites ou la modification de législation électorale. Il accuse Macky Sall d’être « le parrain des tortionnaires et des assassins », et va jusqu’à impliquer Amadou Sall, le fils du président qu’il a décrit comme « recruteur de nervis ».

Selon Guy Marius Sagna, cette loi d’amnistie viserait non pas à réconcilier, mais à permettre au président Sall et à son entourage, y compris son fils, de se protéger sous le couvert d’une fausse réconciliation, la qualifiant d’ « amnésie plutôt que d’amnistie ».