Assemblée nationale: Les députés veulent acter le report dans un contexte troublé

0 171

Les députés examinent ce lundi la proposition de loi constitutionnelle n°04/2024 portant dérogation aux dispositions de l’article 31 de la Constitution de la République du Sénégal. Un vote qui intervient dans un contexte de troubles politiques. Puisque, l’opposition appelle le peuple à se mobiliser à l’Assemblée nationale pour barrer la route aux parlementaires après l’annonce du report de la présidentielle samedi passé. 

 

En effet, le chef de l’Etat dans une déclaration tenue à la RTS a invoqué L31 de la Constitution pour abroger le décret convoquant le corps électoral avant d’annoncer un dialogue. S’en est suivi au lendemain des heurts entre opposants et les forces de l’ordre à Dakar. Des candidats se sont donnés rendez -vous au cimetière Saint- Lazare avec le peuple pour dire non au chef de l’Etat.

Des arrestations, de leaders politiques ont été constatées comme l’ancienne Premier ministre Aminata Touré  ou la candidate Anta Babacar Ngom. Rappelons que la présente proposition de loi introduite par Mamadou Lamine Thiam du Groupe parlementaire Liberté, Démocratie et Changement vise à modifier l’article 31 de la Constitution de la République du Sénégal.

Si cette proposition de loi passe le scrutin pourrait être est reporté au 25 août 2024. Le Président de la République en exercice poursuit ses fonctions jusqu’à l’installation de son successeur. Du coté de Benno Bokk Yakkar, les députés ont proposé de prolonger le mandat de Macky Sall d’un an. Selon eux la rallonge de six mois tombe en plein hivernage.