Unité de la coalition Yewwi: Un parti allié veut réconcilier Pastef et Taxawu

0 172

Le Parti pour le développement et la renaissance du Sénégal (PDRS) a réuni son Secrétariat exécutif national (SEN), pour évaluer la Présidentielle du 24 mars 2024 et analyser la situation politique du pays et les perspectives.

 

Selon le communiqué sanctionnant la rencontre, repris par L’Observateur, le président du parti, Pathé Ndiaye, ancien Dg du Bureau Organisation et méthodes (Bom), et ses camarades, tout en réaffirmant leur ancrage dans la coalition Taxawu Sénégal, ont regretté « la décomposition » de la coalition Yewwi Askanwi (YAW) notamment les conflits entre le Pastef de Ousmane Sonko et Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall.

« Le PDRS  avait prévenu les intéressés, Ousmane Sonko et Barthelemy Dias, d’arrêter « cette controverse fratricide et négative » qui pourrait compromettre l’unité et la solidarité de Yaw dans l’avenir », sermonnent Ndiaye et Cie.

Ces derniers, plaidant « pour des retrouvailles entre Pastef et Taxawu Sénégal », estiment que « rien ne s’oppose aujourd’hui à ce que ces deux grands leaders qui ont une convergence de vues sur les principaux problèmes du pays, notamment dans leurs programmes de campagne, se retrouvent « dans l’intérêt national et aussi celui des deux parties », surtout dans la perspective du vote des réformes annoncées par le nouveau régime à l’Assemblée nationale.

« Toutes les réformes fondamentales que partagent en fait ces deux partis et l’opposition incarnée dans (YAW), auront besoin d’une forte majorité à l’Assemblée nationale pour être adoptées », insiste en effet le PDRS.