Siège de l’APR: Violente bagarre entre nervis et gendarmes, Mame Mbaye Niang pointé (Vidéo)

0 208

La tension était vive ce samedi 9 mars, au siège de l’Alliance pour la République (Apr), obligeant les forces de l’ordre à bunkeriser les lieux avec plus de 20 pick-up stationnés devant le siège de la mouvance présidentielle situé à Mermoz. Des éléments du Groupe d’intervention mobile de la gendarmerie nationale ont fait irruption au siège pour arrêter des nervis appelés « marrons du feu ». Il s’en est suivi une bagarre entre les deux parties, et des grenades lacrymogènes ont été tirées pour les évacuer de la salle. 

 

Une tension électrique s’empare de la salle au moment où Amadou Ba convoque son directoire de campagne pour ficeler ses plans.

Rappelons que cette réunion du directoire de campagne de BBY est élargie, à tous les membres départementaux de la coalition, pour que tous soient au même niveau d’information, « pour agir ensemble et gagner ensemble ».

L’autre objet de cette rencontre, sous la direction du candidat de la mouvance présidentielle est de dégager les pistes de financement de la campagne pour « relever ensemble les défis de l’heure. ‘
Mame Mbaye Niang accusé d’être l’instigateur de cette violence
D’après un responsable de l’Apr et proche de Amadou Ba qui s’est confié à PressAfrik, le ministre Mame Mbaye Niang serait « l’instigateur de toute cette violence », accuse t-il.

Il soutient que de hauts responsables de l’APR sont dans des manœuvres pour empêcher la tenue de la Présidentielle. « Parce-que tout simplement, ils ne veulent pas de Amadou Bâ. Ce qui s’est passé aujourd’hui, on vous dira que les marrons du feu réclament des arriérés de salaires. C’est faux ! Ils sont envoyés par Mame Mbaye Niang pour saboter la réunion du directoire de notre candidat. Qui a très tôt compris ce qui se tramait contre lui. D’ailleurs c’est pourquoi on a choisi un hôtel de la place pour tenir la réunion. Marrons du feu, pas la peine de chercher loin, c’est Mame Mbaye Niang leur patron », lâche t-il.

Face à ces accusations, nous avons tenté de joindre le ministre Mame Mbaye Niang en vain. Après insistance, un message SMS lui a été envoyé qui est jusque-là resté sans réponse.

Regardez !
Autres articles