Risques de troubles politiques: L’État refuse la réouverture de l’UCAD

0 79

Malgré le refus du Saes et des étudiants, l’année universitaire 2023 sera bouclée à distance, a fait savoir le ministre de l’enseignement supérieur Moussa Baldé lors de l’adoption du budjet de son ministère ce mercredi à l’Assemblée nationale.

 

A l’instar des étudiants et des enseignants de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, des députés ont aussi invité le ministre de l’enseignement supérieur à rouvrir les portes de l’université. Profitant de l’examen du projet de budget du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la rénovation, les parlementaires ont, presque tous, plaidé pour la reprise des cours en présentiel au niveau de l’université.

Prenant la parole pour répondre aux inquiétudes des députés, le ministre a vanté les qualités des cours à distance. Il a fait savoir que les cours à distance ont le mérite de permettre à l’étudiant de disposer de son cours à tout moment sans compter qu’il aura droit à des cours de qualité dans la mesure où les enseignants prennent du temps pour préparer son cours.

Sur la reprise des cours en présentiel, Moussa Baldé a indiqué que «c’est une résolution du conseil académique de l’Ucad qui a décidé de poursuivre les cours à distance pour préparer des reprises sécurisées. Nous espérons trouver, dans les plus brefs délais, des solutions adéquates».