Pour une justice modernisée: Le Président Diomaye mise sur l’implication citoyenne

0 177

Le Président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, a placé le citoyen au centre du processus de modernisation de la justice. Le dialogue national ouvert ce mardi 28 mai 2024 au Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) se veut être un cadre pertinent et efficace pour permettre cette implication.

 

Importance de l’implication citoyenne

Pour que la justice soit pleinement réalisée, elle doit évoluer constamment, s’adapter aux besoins de la société et répondre aux attentes des citoyens. Ce message crucial, relayé par le Président de la République, justifie l’importante participation des citoyens dans la recherche de solutions aux problèmes de la justice. Le dialogue national qui commence aujourd’hui vise précisément à offrir une plateforme pour cette participation active.

 

Plateforme citoyenne « JUBBANTI »

Pour permettre aux justiciables de contribuer activement à la modernisation de la justice, une plateforme citoyenne dénommée « JUBBANTI » (qui signifie « redresser ») a été mise en place sur instruction du Chef de l’État. Cette initiative vise à recueillir les opinions des citoyens sur le système judiciaire, son fonctionnement, ses services, et ses pratiques.

 

Phases et objectifs de « JUBBANTI »

Première phase – « SA GIS-GIS CI DOXALIINU YOON » (Votre opinion sur la justice) :
Cette phase est dédiée à la thématique de la justice.
L’objectif est de recueillir l’opinion des citoyens sénégalais sur le système judiciaire pour améliorer les politiques et les pratiques.

Objectif global 

Améliorer l’efficacité et la transparence de la justice.
Garantir que chaque sénégalais bénéficie d’un système judiciaire équitable et performant.

Avancées majeures attendues

Les résultats attendus de cette implication citoyenne et du dialogue national incluent :

Un régime de privation des libertés mieux encadré.

Une gestion transparente des carrières des magistrats.
Des procédures judiciaires traitées avec diligence et transparence.
La mise en place de plateformes numériques dans toutes les juridictions.
Des ressources budgétaires suffisantes pour les services judiciaires.
Un régime financier autonome et plus flexible pour les six cours d’appel.

In fine, en plaçant les citoyens au centre du processus de modernisation de la justice, le Président Bassirou Diomaye Faye vise à créer un système judiciaire plus transparent, efficace, et répondant mieux aux besoins de la société. La plateforme « JUBBANTI » constitue un outil essentiel pour recueillir les avis et propositions des citoyens, assurant ainsi que la réforme de la justice soit véritablement participative et bénéfique pour tous.