Me Mame Adama Guèye: « Macky Sall n’a pas le choix, il doit partir le 2 avril… »

0 244
Mame Adama Gueye dit s’être réveillé ce 25 février avec « un sentiment d’amertume ». Ce dimanche, les Sénégalais devaient aller aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Un jour qui, selon l’invité de l’émission Grand Jury  « sera marqué dans les pages noires de l’histoire du Sénégal ». Des pages noires dans lesquelles « le nom de Macky Sall figurera de manière indélébile », regrette ce membre fondateur du Forum civil. 

 

Me Mame Adama Gueye estime que Macky Sall vient de rater « l’occasion de sortir par la grande porte » et ce, de manière définitive. Et pourtant, poursuit-il, avec son renoncement à un troisième mandat, il avait quelque peu regagné la considération des Sénégalais. Mais, il l’a définitivement perdu quand il a commencé à jouer avec nos institutions, regrette l’ancien bâtonnier de l’Ordre des Avocats.
Toutefois, il semble ne pas être surpris, affirmant que « la démocratie n’est pas dans l’Adn du président Macky Sall » et que « son mandat a été marqué par une régression » dans ce domaine. A ce titre, il juge négatif le bilan immatériel du Chef de l’Etat. « Ce qui frappe dans la gouvernance de Macky Sall c’est que sur le plan du bilan immatériel c’est 0 », a-t-il noté.
Concernant la volonté de Macky Sall de partir après le 2 avril, Mame Adama Gueye estime qu’il n’y a rien d’héroïque parce que « c’est la fin de son mandat ». « Il n’a pas le choix et est obligé de partir », a-t-il poursuivi. Mame Adama Gueye n’a pas manqué de préciser que cette question fait partie des « dispositions intangibles de la Constitution ».