Me Juan Branco: « Sonko doit démarrer sa campagne, les recours ne sont pas suspensifs »

0 64

Le Tribunal d’Instance de Dakar a ordonné jeudi la réintégration de Ousmane Sonko sur les listes électorales. Son avocat, Me Juan Branco ouvre une nouvelle page présidentielle pour le leader de Pastef. 

 

Cette décision annule la radiation précédemment effectuée par l’État, suite à une condamnation par contumace dans l’affaire Adji Sarr. Le tribunal de Dakar  confirme ainsi le jugement du tribunal d’instance de Ziguinchor.

Réagissant sur X, Me Juan Branco a souligné que « Ousmane Sonko peut et doit être candidat. Les pourvois annoncés ne sont pas suspensifs. Ils ne sauraient faire obstacle à ce fait. Un peuple attend un homme. Un peuple va rencontrer cet homme. M. Sonko pourra candidater ».

Pour l’avocat franco-espagnol, « il est temps désormais d’ouvrir la porte au politique. De permettre à M. Sonko de faire campagne. De présenter et préparer un gouvernement qui luttera contre la pauvreté, le pillage des ressources, la corruption.

Ce qui reste maintenant, conclut Me Juan Branco, « rien n’est joué. Il faut, désormais, les faire exécuter. S’assurer que le droit, encore et encore, sera respecté ».