En prison depuis 7 mois: Liberté provisoire introduite pour Oustaz Assane Seck

0 52

Depuis sept (7) mois, Oustaz Assane Seck croupit en prison attendant de connaître son sort. Le prêcheur a été entendu dans le fond de son dossier par le juge du 2e cabinet, ce mercredi.

 

A la suite de son audition devant le juge du Deuxième cabinet, ses conseils ont introduit une demande de mise en liberté provisoire.

Arrêté, le mois de mai dernier, le célèbre prêcheur a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du deuxième cabinet. Il est visé pour « atteinte à la sûreté de l’État, appel à l’insurrection, actes et manœuvres de nature à troubler l’ordre public ».

Pour rappel, l’employé à  la Sen TV a été interpelé par la Sûreté urbaine (Su) de Dakar à Sébikotane, après une émission télévisée dans laquelle il affirmait : « soit Ousmane Sonko est candidat et il gagne l’élection, soit il n’est pas candidat et le pays brûle ».