Économie: L’élection de Diomaye Faye fait déjà des effets positifs

0 246
Le doute est désormais levé, Bassirou Diomaye Faye sera le 5ème Président de la République du Sénégal dès le 3 avril. Une élection qui a déjà des effets positifs sur l’économie sénégalaise à l’international, car les obligations en dollars du Sénégal viennent de connaître une hausse.

Selon les données rapportées par Bloomberg, le prix coté des obligations du Sénégal à échéance 2048 a augmenté de 1,4 cent à 75,88 cents pour un dollar à 12h11 à Londres, ce mardi 26 mars. C’est le plus haut chiffre depuis plus de deux semaines, après une baisse notoire suite à l’annonce du Président Macky Sall de repousser la Présidentielle avant d’être freiné par le Conseil constitutionnel. Selon la source, le Sénégal affiche d’ailleurs la meilleure performance des marchés émergents.
Avant la Présidentielle, les chiffres du Sénégal avaient stagné, voire chuté, car les investisseurs étaient inquiets quant à une victoire de Bassirou Diomaye Faye. « Ils craignaient qu’il modifie la politique mise en œuvre par Sall, qui a généré une croissance économique moyenne de plus de 5 % au cours de la dernière décennie », expliquent les spécialistes de Bloomberg.
Cependant, les craintes des investisseurs se sont visiblement dissipées. « Le ton de ces messages a changé ces derniers jours. Le Sénégal devenant un producteur de pétrole et de gaz, il devrait devenir l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique », a déclaré Samantha Singh-Jami, stratège Afrique à la Rand Merchant Bank.
Le pétrole pourrait entraîner une accélération de la croissance à 8 % cette année, l’un des taux les plus rapides d’Afrique.
À noter que les obligations sont des prêts, contre un taux d’intérêt convenu, utilisés par les États pour financer de nouveaux projets ou de nouvelles infrastructures. Les prêteurs (les investisseurs) vont recevoir des intérêts définis, à intervalles réguliers, jusqu’à recouvrer l’entièreté de la somme qu’ils ont prêtée, en plus des intérêts.