Dernière minute: Le mandataire Ayib Daffé à la DGE en compagnie d’un huissier

0 131

Ayib Daffé, le mandataire du potentiel candidat à la présidence sénégalaise, Ousmane Sonko, a rencontré un nouvel obstacle dans sa quête des fiches de parrainage nécessaires à la candidature de Sonko. Après plusieurs tentatives infructueuses, Daffé s’est présenté à la Direction Générale des Élections (DGE) accompagné d’un huissier, une démarche qui n’a pas été bien accueillie, marquant un refus significatif de la part de la DGE.

 

Selon des informations relayées par plusieurs médias, lors de cette dernière tentative, l’huissier a présenté sa carte d’identité professionnelle, mais l’accès leur a été catégoriquement refusé. Cette situation soulève des questions sur la volonté de la DGE de fournir à Ousmane Sonko les moyens nécessaires pour entamer la collecte des parrainages indispensables à sa participation à l’élection présidentielle de 2024.

Cette stratégie de Daffé, appuyée par la présence de l’huissier, s’inscrit dans un contexte plus large. Ndiaga Sylla, un expert électoral, souligne que dans de telles circonstances, il revient au Conseil constitutionnel de trancher sur la validité d’une candidature. Il est à noter que le Tribunal d’instance de Dakar avait déjà statué en faveur de Sonko, ordonnant sa réintégration dans les listes électorales après une annulation précédente par la Cour suprême. Cette décision judiciaire pose la question de la responsabilité en cas de non-exécution d’une décision de justice, responsabilité qui pourrait incomber aux autorités refusant d’agir.

Selon toujours Ndiaga Sylla, Ce refus de la DGE à fournir les fiches de parrainage à Sonko, malgré une décision de justice favorable, pourrait être interprété par le Conseil constitutionnel comme une faute non imputable au candidat, mais plutôt aux autorités en charge.