Cortèges de l’opposition bloqués: El Malick Ndiaye prévient le camp du pouvoir

0 94

Plusieurs cortèges de candidats déclarés à la Présidentielle sénégalaise ont été interceptés par les Forces de défense et de sécurité dans leur rencontre avec les populations pour collecter des parrains. Après Malick Gackou, Abdourrahmane Diouf, Khalifa Sall, Bougane Gueye Dany, le maire de la ville de Kaolack, Serigne Mboup a fait les frais de ce qui est considéré comme des manœuvres du régime en place.

 

Le chargé de communication du parti Pastef a cité en exemple ce dernier fait qui s’est déroulé au marché de poissons de Pikine pour mettre en garde.

« Je viens de voir les images de l’interruption, par le commissariat urbain de Pikine, de la rencontre, dans une salle, entre le candidat Serigne Mboup et des acteurs du marché central de poissons. Nous dénonçons avec la plus grande force la persécution du régime de Macky contre l’opposition », a-t-il écrit sur ses réseaux sociaux.

El Malick Ndiaye de prévenir: « Le président Ousmane Sonko démarrera ses parrainages après le 17 novembre, et soyez rassurés que nous irons à la rencontre de tous les Sénégalais là où ils se trouveront.
Si l’une de nos délégations est bloquée, le candidat du régime sera déclaré persona non grata partout dans le pays. Quant à la diaspora, il ne faudra même pas rêver ».

Avant de conclure: « Force restera au PEUPLE comme on a faire avec des hors-la-loi ! ».