Contrat d’affermage entre l’Etat (SONES) et SEN’EAU: Le Président Diomaye veut un audit immédiat

0 182

Le Président de la République Bassirou Diomaye Faye a chargé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement de « procéder à un audit rapide » du contrat d’affermage entre l’État du Sénégal (SONES) et SEN’EAU, ainsi que du contrat de performances Etat-SONES-SEN’EAU.

 

De plus, le chef de l’Etat a demandé d’entamer l’évaluation des Partenariats Publics Privés (PPP) et de tous les contrats de délégation de service public de l’eau potable en milieu urbain et rural, en mettant l’accent sur les projets de dessalement des Mamelles et de la Grande Côte développés par la SONES avec la JICA et ACWA POWER.

Rappelons qu’en 2018, La Sénégalaise des eaux (SDE) avait perdu le contrat d’affermage au profit du groupe français Suez, qui a remporté le marché de l’eau pour une période de 15 ans.

L’avis d’attribution provisoire émis en 2018 par le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement d’alors, indiquait que l’offre de l’entreprise française Suez a été retenue dans le cadre de l’Appel d’offres international, découpé en deux étapes après une pré qualification, visant à sélectionner un opérateur privé chargé de gérer par affermage le service public de production et de distribution d’eau potable en milieu urbain et péri urbain au Sénégal.

Les trois offres soumises lors de la pré qualification, celles de Suez, de la SDE et de Veolia, ont toutes suivi le processus jusqu’à la dernière étape, où Suez a finalement remporté la compétition. L’entreprise Suez, basée à Paris, La Défense (France), a proposé un prix de 298,5 F CFA hors TVA par mètre cube, ce qui a conduit à la sélection de son offre financière.

La SDE, malgré qu’elle avait proposé un prix de 277 francs CFA par mètre cube, a perdu le contrat.