Viol suivi de grossesse sur une mineure: Un père de famille envoyé en prison à Linguère

0 315

Accusé de viol, suivi de grossesse sur une fille mineure de 16 ans, un père de famille a été envoyé en prison à Louga. Selon L’Observateur, les faits se sont déroulés la semaine dernière dans la commune de Gassane dans le département de Linguère.

D’après des sources proches du dossier, une plainte a été déposé lorsque la présumée victime a commencé à tomber souvent malade et à refuser de s’alimenter. Ainsi, elle a été conduite dans une structure sanitaire par ses parents. Après l’avoir consultée, la blouse blanche a révélé que la mineure est enceinte de 4 mois. N’en croyant à ses oreilles, ses parents lui ont demandé l’auteur de sa grossesse.

Entre deux sanglots, celle-ci a révélé qu’elle entretenait une relation amoureuse avec un père de famille et que ce dernier l’avait un jour entraînée dans un bâtiment inachevé pour abuser d’elle: « Lorsqu’il m’a invitée à le rejoindre, je ne pouvais pas refuser. On dirait que je n’étais plus maîtresse de mes actes. J’ai obtempéré sans réfléchir. Quand nous étions seuls sur les lieux, il a entretenu avec moi des rapports sexuels. Je ne pouvais pas crier… », a confié la mineure.

Domiciliés au village de Darou Salam Diop, dans la commune de Gassane, les parents de la victime se sont rendus à la Brigade de gendarmerie de Linguère pour porter plainte contre le mis en cause. Arrêté et entendu, le père de famille a reconnu la paternité de la grossesse. « Effectivement, je sortais avec la fille. Je reconnais avoir entretenu une seule fois des rapports sexuels avec elle. Je précise qu’elle n’était pas vierge. Cependant, je m’engage de la prendre en charge jusqu’à ce qu’elle mette au monde son enfant. Je regrette les faits et je demande pardon à sa famille », a-t-il déclaré.

Le père de famille a été inculpé pour « viol, suivi de grossesse, de pédophilie et de détournement de mineure ». Au terme de la durée légale de sa garde-à-vue, il a été déféré au parquet de Louga. Après un retour de parquet, il a fait face au Juge d’instruction qui l’a finalement placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Louga.