Un allié de Bougane escroqué: Marième Faye Sall et Latif Coulibaly cités

0 203

Après 10 mois en détention préventive, Birane Touré et Mactar Cissé ont été jugés hier à la barre du Tribunal correctionnel de Dakar. Le charlatan et son acolyte, poursuivis pour association de malfaiteurs, escroquerie, charlatanisme et blanchiment de capitaux, sont accusés par le plaignant, l’homme politique Mamadou Lamine Diallo.

Ce dernier, candidat de « Geum Sa Bopp » qui convoitait la Mairie de Rufisque aux dernières élections locales de janvier 2022 a perdu plus 700 millions de francs CFA dépensés pour des sacrifices et offrandes : Des bœuf, moutons et chèvres immolés, des paquets de sucre versés en pleine mer, et remis deux véhicules dont une Cadillac d’une valeur de 60 millions mais également un gros montant pour l’achat d’un X6 et un Hyundai.

Les Échos confie que ce dernier a connu le charlatan par l’intermédiaire de Lamine Faye, l’ancien garde du corps de Me Abdoulaye Wade, pour des « soins des pieds ». Le marabout lui a alors recommandé de faire des offrandes qui ont atteint la somme d’un million de francs CFA pour sa guérison. Lors du traitement, Birane Touré a réussi à convaincre le plaignant qu’il était le marabout attitré de la Première dame, Mariéme Faye Sall et de l’ancien Ministre-Secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly.

Après un essai réussi, le responsable de « Geum Sa Bopp », formation de Bougane Gueye Dani, fait part de ses ambitions politiques au marabout. Qui promet de l’aider.

Mais pour cela, il fallait casquer jusqu’à 710 millions pour faire les sacrifices. Diop a ainsi puisé à plusieurs reprises dans les caisses de la boîte créée avec ses associés. Résultats des courses : Il n’a même pas été été élu maire. Pire, ses collaborateurs menacent de le traduire en justice. D’où sa plainte contre Touré et Cissé.
« L’argent était destiné à faire les sacrifices. Il s’est endetté jusqu’au cou à la sortie de la campagne électorale. Ses associés lui courraient derrière, et il a voulu faire de moi l’agneau du sacrifice », se défend Touré.

Revenant à la charge, la victime présumée l’accuse de l’avoir hypnotisée : « C’est après m’avoir remis une potion mystique que j’ai perdu le contrôle de mes actes ».

Le Procureur a requis 3 ans de prison ferme contre le charlatan et 2 ans dont 6 mois ferme contre son acolyte. Délibéré, le 22 février prochain.