Tendance Tabaski: Des Sénégalais adoptent le style Diomaye (Vidéo)

0 351
À peine installé à la Présidence depuis trois mois, le Président de la République fait des émules sur le plan du style. Beaucoup d’hommes en effet le copient en cette Tabaski. Petit tour d’horizon des styles à la mode. 
 
La tenue est un aspect essentiel lors de la fête de la Tabaski. Toutes les couches sont concernées. Cette année, la tendance, c’est le prêt-à-porter chez les femmes. Les modes sont largement diffusées sur les réseaux sociaux.
Les couturiers proposent  différents  modèles déjà prêts aux clients.
Pour cette année, il n’y a eu qu’un petit  changement. On est sur le brodé Hkg. C’est le tissu le plus prisé. A côté, d’autres tissus émergent ; ceux avec le perlage, le brocard et le Getzner ont toujours la cote.
Pour les hommes, les tissus fil-à-fil  et la soie italienne se détachent. De belles tenues sont confectionnées à partir de ces tissus sous différents modèles. A l’approche de la fête, chaque tailleur propose une nouvelle collection spéciale Tabaski à sa clientèle. Des modèles chics et raffinés qui font ressortir toute l’élégance de la femme sénégalaise et des hommes.
Dame Guèye, trouvé à la Médina  égrène les modèles et les tendances.  ‘’ Les tissus  comme le bazin, super-cent italien, et brodé Pirkha, sont prisés par les femmes’’, constate-t-il.
Les hommes ont  copié le style du président Diomaye  
Les deux pièces de Diomaye inspirent les hommes et les tailleurs. Alors que les femmes affectionnent pour la Tabaski, les robes et les grands boubous frappés de garnitures.
« Style Diomaye  est la tendance. Maintenant deux pièces sont en vogue  et  des grands boubous bazin attirent. Les clients les adorent. Chez les dames, les robes et les grands boubous sont très à la mode cette année. Pour la décoration, certains optent pour les garnitures, les broderies, d’autres pour des coupes simples », décline  Dame Guèye.
Les personnes qui n’ont pas de temps ont jeté leur dévolu sur le prêt-à-porter.  
« Il y a des commandes. Mais il y a des tenues déjà cousues pour les retardataires .Vous le voyez même avec les modèles qu’ on a exposés », informe-t-il. Les prix varient selon le modèle et la qualité des tissus.
Ils oscillent entre 40.000 et 140.000  F CFA pour les boubous des hommes. Alors que pour les femmes, les prix varient entre 90.000 et 200.000 F CFA. Notons que les tissus brodés et le Getzner sont beaucoup plus coûteux. Une belle tenue de fête vaut la chandelle pour certains. Le prix importe peu pour d’autres.
Regardez !