Taxé de « corrupteur » par le PDS: Le silence suspect de l’APR sur les accusations contre Amadou Bâ

0 333

Le Secrétariat Exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la République (APR) n’a pas donné de réponse directe aux accusations du Parti démocratique sénégalais (PDS) contre Amadou Bâ. Malgré le soutien affiché envers le candidat de la coalition, le communiqué du SEN ne semble pas avoir réfuté les allégations du PDS selon lesquelles des enregistrements audio prouveraient des tractations financières entre Amadou Bâ et des membres du Conseil constitutionnel pour éliminer Karim Wade de la course présidentielle.

 

 

 

Cette attitude du SEN de l’APR soulève des questions sur la solidité du soutien envers Amadou Bâ, surtout si ce soutien s’arrête au niveau des déclarations publiques. Malgré les efforts pour dissiper les tensions et renforcer l’unité au sein de la coalition, les accusations persistantes du PDS peuvent peser lourdement sur la campagne d’Amadou Bâ et créer un contexte difficile pour sa candidature.

Il est possible que l’APR choisisse de ne pas répondre directement aux accusations du PDS afin de ne pas alimenter davantage la polémique et de se concentrer sur la campagne électorale. Cependant, le fait de ne pas réfuter ces accusations peut laisser une impression d’ambiguïté quant à la position de l’APR sur cette affaire, ce qui pourrait affecter la crédibilité et la confiance des électeurs envers Amadou Bâ.