Recalé injustement au parrainage: Mary Teuw Niane démontre la fraude, preuves à l’appui

0 51

Le Pr Mary Teuw Niane ne digère toujours pas le fait d’être recalé au parrainage par le Conseil constitutionnel. Le leader de la coalition Mouvement de la Transformation Nationale (MTN) décèle des irrégularités sur le processus de filtre. Face à la presse, ce mercredi 10 janvier à Dakar, l’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche soupçonne des changements de sa clé Usb et invite le Conseil Constitutionnel à étudier son recours déposé le 03 janvier 2023.

Les preuves du vol !!!

Mary Teuw Niane brandit des preuves pour démontrer les failles du parrainage. Selon lui, son dossier a été mal vérifié en se basant sur le document de récépissé de dépôt de candidature et le document du résultat du plan de vérification du parrainage.

Ces deux documents, dit-il, montrent des différences notables. Ce qui lui a permis de commettre un huissier et un avocat pour déposer un recours.

 La première différence montre que la clé déposée montre 51 267 parrains…Le deuxième document, au moment du contrôle de parrainage, on trouve 51254. Il y a alors une différence de 13 parrains. La deuxième différence, les deux documents donnent une répartition complètement différente de parrains par région… Le 1er tableau sur Dakar donne 10077 et le deuxième donne 10075. Le premier document oublie déjà Diourbel…entre autres. Dans 7 régions, il y a des réductions de parrains… », a déclaré le candidat recalé au parrainage.

Un recours déjà déposé

Une situation que Mary Teuw Niane ne comprend pas. « S’il n’y a pas de changement de clé ou de manipulation de clé. C’est pourquoi, j’affirme qu’il y a eu manipulation de notre clé ou le remplacement d’une autre clé qui ne nous appartient pas« , a-t-il dit.

Une route libre pour Amadou Ba

L’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche informe que face à cette situation, il a déposé un recours et demande au Conseil constitutionnel de prendre sa responsabilité. « C’est une opération graduelle en vue d’éliminer des candidats de cette élection, les candidats indésirables, les empêcheurs de tourner en rond, les pourfendeurs de ce système qui asservies le peuple sénégalais et soumet notre pays aux intérêts d’une minorité et de l’étranger« , dénonce Mary Teuw Niane.

La responsabilité

Il ajoute : « je réaffirme solennellement notre position pour des élections libres, transparentes et inclusives. J’appelle le Conseil constitutionnel à examiner tous les recours pour rétablir tous les candidats dans leurs droits. »