Ralliement de délégués et vol de parrainages: Le cinéma de Macky Sall et ses faux « candidats » !

0 63

Après le ralliement de cinq (5) de ses délégués régionaux avec les parrains collectés qu’ils ont remis à Amadou Bâ, l’ancien Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dione est sorti de ses gonds pour tirer sévèrement sur Amadou Bâ et ses partisans. A travers un communiqué, la coalition Dione 2024 n’a pas manqué de traiter ses anciens alliés de corrupteurs. Dans la même période, Mame Boye Diao menace d’ester en justice contre le mandataire de la coalition « Diao2024 » pour vol de la clé Usb contenant ses parrains. 

 

« La corruption est la recette favorite des poltrons. Depuis quelques heures, le Sénégal est témoin de pratiques ubuesques orchestrées par le camp du candidat Amadou Bâ qui cherche vainement à débaucher les délégués régionaux de la grande coalition Dione 2024. Loin d’être un effarement, ces piètres actes d’un autre temps sont, pour la coordination nationale Dione 2024, un amusement. Le candidat de BBY cherche désespérément à acheter la conscience des délégués de Mouhamed Boun Abdallah Dione avec de l’argent et des promesses de promotions professionnelles et d’acquisition de biens fonciers », lit-on dans le communiqué.

Lequel poursuit: « Ceux qui ont cédé à la corruption et à la tentation ne méritent pas d’être membres de la coalition pour un Sénégal juste. Entre le camp de l’argent et celui du Sénégal, ils ont choisi. La coalition arrivera à bon port puisqu’elle a déjà bouclé plus que les parrainages requis dans chacune des 14 régions et détient par devers elle sans erreur aucune les parrainages requis sans aucun achat de conscience ».

Par ailleurs, Boun Abdallah Dione et ses camarades tiennent à préciser que ces délégués qui ont quitté la barque sont « de faux délégués inconnus de la coalition.
Au regard des derniers développements notés dans la campagne de parrainage de la coalition Benno Bokk Yakaar, la majeure partie des citoyens Sénégalais se convainc qu’il s’agit d’un jeu de dupes.
En effet, certains observateurs notent que le modus operandi du pouvoir qui peine à glaner des signatures et à se rapprocher des populations, consiste à acheter la conscience des parrains potentiels et de les reverser dans la besace du candidat choisi Amadou Bâ.