Propos outrageants contre les cadres Casamaçais: Seydi Gassama remet Macky Sall à sa place

0 66

Le représentant d’Amnesty International au Sénégal, Seydi Gassama a réagi dans une publication sur X, (ex twitter) par rapport à la sortie de Macky Sall sur la demande du collectif des cadres casamançais qui veut la libération de l’opposant Ousmane Sonko.

 

Pour le droit de l’hommiste, « les propos tenus par le président Macky Sall contre Pierre Goudiaby Atepa et le Collectif des cadres casamançais sont regrettables et doivent être vigoureusement condamnés. Il ne peut pas et ne doit pas traiter de la sorte des dignes fils du Sénégal et de l’Afrique parce qu’ils ont appelé á l’apaisement de la tension politique qui prévaut dans le pays en libérant le leader de l’opposition ». 

A noter que dans un communiqué adressé au chef de l’État, les cadres casamançais par la voix du président dudit Collectif Pierre Goudiaby Atepa, avait sollicité la clémence du président de la République, Macky Sall à usé de sa grandeur d’âme pour libérer Sonko, car selon ces fils de la CasamanceSonko est certes « un adversaire mais pas un ennemi ».

« L’élection présidentielle du 25 février 2024, qui demeure une étape importante de la vie de notre nation, appelle un jeu démocratique inclusif. Pour être parfaite, cette destinée unique implique une symphonie qui associe Ousmane Sonko dont l’état de santé actuel en détention nous préoccupe très vivement. Aussi, le collectif appelle à sa mise en libération immédiate ainsi qu’à celle des autres détenus pour apaiser le climat social. Ousmane  Sonko est certes un adversaire, mais il reste et demeure votre frère et non votre ennemi », souligne Atepa.

Une demande qui n’est visiblement pas du goût de Macky Sall qui n’a pas tardé a riposté. Il a qualifié ces cadres « d’escrocs » et estime que le collectif des cadres casamançais n’existe pas.