Présidentielle 2024: Les caisses de l’Etat remplies de cautions des candidats malheureux

0 219

Suite à l’élection présidentielle au Sénégal, 17 candidats sur 18 n’ayant pas atteint le seuil de 5% des voix perdent leur caution, laissant ainsi dans les caisses de l’État la somme de 510 millions de francs CFA. Seul Amadou Bâ a félicité le Président élu, Bassirou Diomaye Faye, franchissant le seuil requis pour le remboursement de sa caution présidentielle. Les autres candidats, n’ayant pas satisfait à cette condition, voient ainsi leur dépôt de 30 millions F CFA chacun définitivement acquis par l’État.

 

 

La loi électorale sénégalaise stipule que pour obtenir le remboursement de la caution présidentielle, un candidat doit recueillir au moins 5% des suffrages exprimés. Ce principe est encadré par l’article L122 du code électoral, qui précise les conditions de dépôt et de remboursement de cette caution. En cas de non-qualification pour le remboursement, soit en obtenant moins de 5% des voix, soit suite à une irrecevabilité de la candidature par les Sept sages du Conseil constitutionnel, le montant versé reste dans les caisses de l’État.

Il est à noter que cette situation n’est pas inédite. Lors de la précédente élection présidentielle de février 2019, deux candidats sur cinq avaient également perdu leur caution en ne franchissant pas le cap des 5% de suffrages exprimés, illustrant la rigueur de cette règle dans le processus électoral sénégalais.