Prédation foncière: L’homme d’affaires Doro Gaye arrêté, mouille Macky Sall

0 189
L’homme d’affaires et proche de l’ancien régime, Doro Gaye est dans de beaux draps. Selon Libération, il a été interpellé à l’hôtel Terrou Bi puis conduit dans les locaux de la Sûreté urbaine (SU) et placé en garde à vue à la suite de son audition.

 

Le mis en cause Doro Gaye a déféré à une convocation « à comparaître dès réception » que lui avaient remis les gendarmes-enquêteurs.

Mais, il a été arrêté suite à une plainte de l’homme d’affaires Zakiloulahi Sow, par ailleurs Directeur général de la société Sci Amanah, agissant pour le compte d’investisseurs sénégalais et étrangers.

Selon le journal Libération, le dossier qui dormait dans les tiroirs a été réactivé avec l’avènement du nouveau régime, précisant qu’il est reproché à Doro Gaye d’avoir vendu aux plaignants des baux sur le site de l’ancien Aéroport international Léopold Sédar Senghor (AILSS) de Dakar.

Le préjudice financier est estimé à 1 milliard 200 millions de francs CFA par les plaignants, chiffre L’Observateur qui informe que « le mis en cause a reconnu les faits qui lui sont reprochés ».

Cependant, il aurait cité le nom du président sortant, affirmant face aux enregistreurs, qu’ « il agissait sous les ordres de Macky Sall ».

Par exemple, « l’ancien chef de l’État, lui avait donné feu vert sur un lot de terrains afin de procéder à la régularisation avant de les vendre » a déclaré Doro Gaye, pour se dédouaner.

Mais entre-temps, il serait confronté à un litige, même s’il tente de chercher avec ses avocats, une médiation pénale pour un règlement à l’amiable de l’affaire. En effet, Doro a proposé le versement d’un acompte de 500 millions F Cfa et le reliquat à payer avant la fin du mois de juillet 2024. Cependant, l’acceptation de sa proposition reste assujettie à l’aval du plaignant.