Pr Ngouda Mboup: « Le Conseil constitutionnel doit communiquer sur son logiciel de contrôle des parrainages »

0 80

Le professeur Mouhamadou Ngouda Mboup, enseignant-chercheur en droit à l’Université Cheikh Anta Diop, soulève une question cruciale en matière de transparence électorale au Sénégal. Le Conseil constitutionnel qui informe de la mise en place de son logiciel de contrôle des parrainages quelques jours après l’existence d’un dispositif informatique de contrôle des signatures de parrains crée par l’opposition, doit normalement faire une communication. 

 

 

Dans un post sur sa page Facbook, il insiste sur le devoir du Conseil constitutionnel de communiquer sur le logiciel de contrôle des parrainages, soulignant que le « réflexe constitutionnel » exige cette transparence.

« Le Conseil constitutionnel doit communiquer sur le logiciel de contrôle des parrainages. Le « reflexe constitutionnel » l’exige ! La transparence dans la gestion des affaires publiques est inscrite dès le Préambule de la Constitution », déclare M. Mboup.