Pour obliger Macky Sall à organiser l’élection: Mamadou Lamine Diallo trouve une solution

0 201

Lors de sa participation à l’émission Jury du Dimanche chez nos confrères d’Iradio, Mamadou Lamine Diallo, docteur en économie, ingénieur des mines, président du mouvement Tékki, député à l’Assemblée nationale et candidat à l’élection présidentielle, a exprimé ses réserves concernant l’engagement du président Macky Sall à quitter son poste le 2 avril prochain.

 

 

Lors de l’émission, le député, candidat à la présidentielle a souligné la situation pré-électorale actuelle, critiquant le refus de Macky Sall d’organiser le scrutin initialement prévu le 25 février dernier. Devant cette situation, Mamadou Lamine Diallo a émis une proposition radicale afin que, dit-il: « l’administration des élections devienne autonome », afin d’assurer l’exécution des décisions du Conseil constitutionnel, qui ont force de loi.

 

Mamadou Lamine Diallo a également abordé le sujet du dialogue politique, manifestant son mécontentement vis-à-vis du comportement de Macky Sall envers les candidats retenus avant le décret du 3 février. Il a critiqué le fait que le président ne prend pas au sérieux les candidats officiels: « manifestement, il ne prend pas au sérieux les candidats retenus avant le 3 février, lorsqu’il décide de prendre son décret, la moindre des choses aurait été de les rencontrer ». Il a rappelé que Macky Sall a choisi de rencontrer les candidats non retenus, qu’il décrit comme « les recalés, qui se font appeler les spoliés », mettant en lumière sa préférence apparente pour ces derniers.

 

Par ailleurs, Mamadou Lamine Diallo a contesté les raisons avancées par Macky Sall pour reporter les élections, telles que les considérations religieuses et culturelles, y compris le ramadan, le carême, les Pâques, et le Daaka. Réfutant ces arguments comme non valables pour justifier un report, le député a affirmé qu’: « Il y a toujours des évènements de ce genre au Sénégal. Il y a des ziaras tout le temps. Non, je ne crois pas que ce soit des arguments justificatifs ». Il a d’ailleurs fait référence à la bataille de Badr survenu pendant le ramadan pour faire comprendre que les activités importantes, comme les campagnes et les votes, peuvent se poursuivre durant ces périodes.