Plateforme COSCE/PACTE: « En quittant le pouvoir, Macky Sall doit démissionner »

0 229

L’interview que le Président de La République a accordée, à la presse nationale sur l’organisation de l’élection présidentielle, qui était initialement prévue à la date du 25 février 2024, a été appréciée par la plateforme dénommée Synergie des organisations pour la sauvegarde de la paix – SOS/PAIX, constituée autour du COSCE et de la PACTE. 

 

 

La plateforme COSCE /PACTE a noté avec satisfaction, la déclaration du Président de la République, indiquant qu’au-delà du 02 avril, si d’aventure la date de l’élection présidentielle n’était pas fixée, il s’en référait au Conseil constitutionnel qui, alors, installerait celui qui assurerait son intérim et fixerait ainsi la date de l’élection présidentielle.

Les 18 organisations signataires du communiqué prennent acte de la déclaration faite par le Président de la République, par laquelle, il affirme clairement que son mandat à la tête du pays se termine le 02 avril 2024, et qu’à cette date il quittera ses fonctions.

Cependant, La plateforme COSCE /PACTE a fait remarquer que, puisque dans sa déclaration le Président entend quitter ses fonctions sans démissionner, si la date l’élection présidentielle n’est pas fixée avant le 02 avril, il aura posé un acte qui plongerait le pays dans une situation inédite pleine d’incertitudes, et qui de surcroît n’est pas prévue par la constitution.

La plateforme COSCE/PACTE apprécie positivement, les mesures d’apaisement annoncées par le Président de la République, tout en précisant que cela ne devrait, ni faire passer par pertes et profits les intérêts des victimes, ni compromettre les intérêts vitaux de la nation.