« Open Press Tour » de Bougane: « Macky Sall est passé de Yonou Yokkuté à Yonou Yaxouté »

0 77

« Ils sont fatigués, fauchés et fâchés. Ce sont des oubliés de l’émergence… » Une réaction de Bougane Guèye Dany qui sort de son « Open press tour ». Une tournée qu’il a initié à la rencontre des populations. Invité de l’émission « Ndéki li » sur Sud Fm, le leader de Gueum Sa Bopp n’a pas pas été tendre à l’endroit du régime.

 

« Cette situation que vivent les jeunes est catastrophique. Nous sommes dans une situation très délicate avec des cas d’agression. Cette situation nous hante tous. Les jeunes ont pris les pirogues, en tentant d’aller à a recherche d’un avenir radieux. Mais nos dirigeants ont mis ce pays à genoux » a regretté Bougane Guèye Dany qui rappelle avoir parcouru le pays en 2018 pour discuter avec les jeunes. « J’ai sillonné autant de départements, mais ce qui m’a marqué le plus, est de voir des gens qui aiment leur pays malgré leurs difficultés », soutient-il.

Pour lui, « ce pays regorge de personnes qui travaillent… 430.000 km que nous avons parcouru, à 10 reprises, avec les superviseurs. Nous avons fait 9 418 villages sur les 15 028 que compte le pays. Mais le tableau est plus que sombre, malgré tout, j’ai rencontré des populations dignes, qui tentent de survivre… Les gens sont victimes des ‘trois F’. Ils sont fatigués, fauchés et fâchés. Ce sont des oubliés de l’émergence. Je suis passé par Kepemtoum pour allers Koutiaba, vers Mereto à Niani Toucouleur, etc. Le désespoir est immense. Les milliards dont on nous parle n’existent que de nom ».

Il poursuit : « Nos dirigeants font miroiter des projets aux populations et il fera de son mieux, afin qu’une fois élu, pour changer d’approche, pour que les populations retrouvent le sourire. Le régime de Macky nous avait promis le Yonou yokkuté qui est devenu le Yonou Yaxouté. Nous allons les combattre, car les populations ont touché le fond. Nous allons, avec l’exploitation des ressources pétrolières et gazières, faire renaitre l’espoir et que les jeunes reviennent au bercail pour participer au développement de ce pays ».