Mort suspecte de Mouhamed Diop à Pikine: 6 policiers placés en garde à vue à la DIC

0 339

Un nouveau développement secoue l’affaire Seydina Mouhamed Diop, le jeune homme décédé dans des circonstances obscures à la suite d’une intervention policière à Pikine (banlieue dakaroise). Selon les informations relayées par Libération, six (6) membres du commissariat de la localité, soupçonnés d’avoir infligé à la victime les blessures fatales, ont été appréhendés et placés en garde à vue par leurs collègues de la Division des Enquêtes Criminelles (DIC).

 

 

Cette action fait suite à l’ouverture d’une enquête ordonnée par le procureur de Pikine-Guédiawaye. Notons que le septième policier, membre de l’équipe de nuit concernée, a été acquitté dans cette affaire.

Selon les conclusions de l’enquête, les forces de l’ordre se sont fondés principalement sur le témoignage d’un jeune homme arrêté en même temps que la victime le jour des évènements en question. Il en ressort que les six (6) policiers impliqués auraient emmené les victimes (trois) au Technopole à Pikine pour les agresser. Si le témoin a survécu malgré ses blessures, Seydina Mouhamed Diop a tragiquement perdu la vie durant la nuit du 24 au 25 mars, après avoir été hospitalisé à l’hôpital Principal de Dakar.

L’intervention du commissariat de Pikine avait entraîné des émeutes dans la localité. En signe de protestation contre ces actes, des jeunes avaient bloqué certaines artères et incendié un bus de la société de transport Dem Dikk.