Mercantilisme politique: Les 1883 délégués de quartiers réclament la hausse de leurs indemnités à 200.000 F Cfa

0 222
Le Conseil régional des délégués de quartier de Dakar a organisé son assemblée générale le mercredi 31 janvier sous le thème « Cohésion sociale pour la paix avant et après les élections présidentielles ». La rencontre a eu lieu à la mairie de Pikine.

 

En effet l’élection présidentielle du 25 février a été abordée par les 1 883 délégués que compose la région de Dakar. À cet effet, les délégués de quartier régionaux ont lancé un appel à la paix à toute la classe politique.
 Au cours de cette rencontre de sept tours d’horloge, les 1 883 délégués  en ont profité pour exposer leurs doléances aux autorités à qui de droit. « Pour éviter que les événements malheureux précédents se reproduisent, les délégués veulent anticiper. Nous sommes tous témoins de ce qui s’est passé ces dernières années. Raison pour laquelle nous sollicitons une rencontre avec le président afin de dresser une feuille de route. Car nous avons des équations à résoudre ».
Dans la foulée, ils  réclament une revalorisation de leurs indemnités à 200 000 F CFA, la construction d’un siège pour le bureau de l’association. Selon eux, les délégués jouent un rôle important dans le dispositif de l’Administration surtout territoriale. « Nous sommes les vecteurs clés des règlements des conflits dans nos quartiers respectifs. Nous méritons plus de respect dans la hiérarchie de l’Administration », martèle le porte-parole du jour M. Diallo.
Des ateliers ont été organisés pour prôner la paix. Ainsi, les  délégués régionaux de quartier estiment que la paix doit être une préoccupation pour tous les Sénégalais. Tout le monde est invité à cultiver la paix pour garder l’héritage solide que les anciens nous ont légué. Et le Sénégal doit exister après les joutes électorales du 25 février prochain.