Loi d’amnistie: « Macky Sall ne peut décider à la place du peuple. Il n’y aura pas d’impunité » (Juan Branco)

0 306

Entretien exclusif de Senego avec Juan Branco, l’avocat franco-espagnol se prononce sur l’actualité politico-judiciaire au Sénégal, plus particulièrement sur le projet de loi d’amnistie attendu ce mercredi en Conseil des ministres.

 

Juan Branco est catégorique: « Ces nombreux morts lors des manifestations entre 2021 et 2023 ne peuvent pas rester impunis. Pour lui, le prochain gouvernement devra prendre ses responsabilités ».

« Des crimes ont été répertoriés, leurs auteurs en partie identifiés, en tout cas ceux qui sont à la tête des structures de commandement. Il n’y aura pas d’impunité. Il appartiendra au prochain gouvernement de décider quoi faire avec ces éléments. Ce n’est pas à Macky Sall qui va décider de son propre futur, cela ne va pas se passer comme ça », a-t-il déclaré au micro de Seydina Alioune Ndiaye, correspondant de Senego à New York.

L’avocat d’Ousmane Sonko estime que ce n’est pas à Macky Sall de décider à la place du peuple sénégalais sur le pardon ou du comment le préjudice de ces victimes des manifestations sera réparé. « Il (Ndlr: Macky Sall) lui appartient de réparer autant que possible les dégâts qu’il a commis, permettre à la démocratie sénégalaise de se restaurer. Maintenant, c’est au peuple sénégalais de décider de son destin, s’il veut créer des commissions réparation-réconciliation, des tribunaux spéciaux. Moi, ce que je sais, c’est qu’il y a des milliers de famille qui ont été détruites par cette répression, c’est inacceptable, elles attendent une réparation », a-t-il fait savoir.

Suivez l’intégralité de l’interview