L’image ternie de Macky Sall à l’étranger: L’hypocrisie des cadres de l’APR pour se voiler la face

0 253

La Convergence des Cadres Républicains (CCR), une entité de l’APR, a exprimé sa préoccupation face à la détérioration de l’image du président Macky Sall à l’échelle internationale. Réunie le mercredi 28 février 2024 à leur permanence située à Mermoz, la CCR a abordé la situation nationale, actuellement marquée par des tensions politiques exacerbées par l’approche de l’élection présidentielle.

 

 

Une position totalement fausse dans ce contexte où Macky Sall lui-même continue d’entretenir un dilatoire autour de la date pour la présidentielle. Pour une « démocratie » cosmétique que le président de la République a collée au Sénégal durant ses 12 années passées au pouvoir, son masque a fini par tomber devant la communauté internationale.

C’est pourquoi en fin de règne, et conscient de la défaite de son camp et le refus des Sénégalais de le laisser leur choisir son successeur, il en veut à la presse internationale.

Toutefois, la CCR ne pouvait faire autrement en affirmant son soutien à l’engagement du président Sall envers « la cohésion nationale, la sauvegarde de l’intégrité du territoire et au respect des valeurs républicaines ».

La CCR a vigoureusement dénoncé « la campagne de désinformation portée par une certaine presse internationale et des chancelleries », accusée de nuire à la réputation de la démocratie sénégalaise. Elle a même tenté de rassurer « l’opinion internationale que la démocratie est une réalité au Sénégal », soulignant qu’ « aucune manipulation, ni pression ne saurait prospérer » face à la détermination du pays à défendre ses valeurs démocratiques.

Sous la direction de l’ancien ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, la CCR a également loué les efforts du président Sall pour promouvoir le dialogue national, considéré comme essentiel à la cohésion nationale. Elle s’est félicitée de « la forte participation des forces vives de la Nation à ce dialogue » qui, selon lui, vise à établir un consensus sur la date de l’élection présidentielle, reflétant ainsi l’engagement du Sénégal pour une résolution pacifique et consensuelle des tensions politiques.