Les Sénégalais aussi doyal naagn seuk M. le Président ! (Billet)

0 253
Un dialogue pour rien ! Ainsi pourrait-on qualifier le “grand-place” du chef de l’État avec un parterre de personnalités, parfois sorties de la naphtaline, hier au Grand Théâtre. “Doyal na seuk ci mbir mi” (j’en ai assez, j’ai envie de partir”) a dit Macky Sall à l’occasion. 

 

 

Pourtant, les Sénégalais, qui vous ont confié leurs destinées dans le cadre d’un contrat à durée déterminée,  n’ont pas donné l’impression de vouloir vous retenir M. le Président.
Par votre décision de reporter l’élection présidentielle, aidé en cela par un Parlement godillot, avant que le Conseil constitutionnel ne mette un terme à la mascarade, vous avez créé une impasse politique et leur avez imposé de facto une prolongation de mandat.
Désormais il apparaît clairement que l’élection présidentielle ne se tiendra pas avant le 2 avril date de la fin de votre bail à la tête de ce pays.  Ce qui s’annonce comme un précédent dangereux pour la pérennité des institutions  et des lois de ce pays.

À moins d’être totalement hors-sol, vous devriez vous-même pouvoir vous rendre compte que les Sénégalais en ont eux aussi assez des manœuvres politiciennes, du dilatoire, de la transformation de leurs lois et et institutions en jouets entre vos mains. Ils en ont assez de cette incertitude.
Ils veulent voter, choisir librement  leur nouveau Président, et fermer cette triste parenthèse, qui laissera une tache indélébile dans l’histoire de notre pays. En somme, ils veulent que leur pays retrouve sa trajectoire normale et sortir de cette perpétuelle chicanerie politicienne.
 * Les Sénégalais aussi en ont assez