Kanel (département de Matam): La maison d’un policier incendiée après la mort d’un dealer

0 56

Des heurts ont éclaté à Dembancané, une commune située dans le département de Kanel, dans la région de Matam. Et pour cause, des jeunes accusent les agents de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) d’avoir tué B. Diarra, un célèbre trafiquant de chanvre indien dans la zone du Dandé Mayo

 

Le dealer réputé est décédé à la suite d’une course poursuite avec les policiers. D’après le journal, il s’est jeté dans les eaux du fleuve pour échapper à ses poursuivants. Le défunt se serait coincé entre les filets des pêcheurs avant de rendre l’âme.

Les jeunes se sont révoltés à l’annonce de sa mort par noyade. Une dizaine de manifestants, à leur tête Sékou Salamata alias Thiapouss, décrit comme un caïd, ciblent le lycée de Dembancané où il bastonnent un des enseignants, Amadou Sall, et délogent les élèves avant de prendre la direction de la Mairie et de la Poste pour saccager tous les documents administratifs et matériels informatiques.

Ils mettront par la suite le feu au domicile du policier S. B. S., en service à la Brigade mobile de sûreté (BMS) de Kanel. Lourdement armés, Thiapouss et sa bande investiront les locaux de l’Agence du Crédit mutuel du Sénégal (CMS), s’attaquant violemment de la caissière avant de s’emparer du coffre fort contenant plus de 3 millions de francs Cfa.

Quatre parmi eux seront neutralisés une semaine plus tard, lors de leur arrestation dans le refuge de la bande. Interrogés, ils ont soutenu que les fugitifs se sont enfuis avec l’argent volé à l’agence du CMS.

Thiapouss (pêcheur), L. Diop (soudeur métallique), M. Cissokho (plombier), et F. Coulibaly (mâcon), ont été fédérés au Parquet du Tribunal de Matam.

Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis avec effraction, usage d’armes blanches, incendie volontaire, coups et blessures volontaires et complicité de vol.
Avec L’obs