Interdit de marche ce mardi 13 février: Le Collectif « AAR Sunu Élection » s’affiche rouge et muselé

0 361

Au Sénégal, le collectif « AAR Sunu Élection » a marqué les esprits en débutant sa conférence de presse du mardi 13 février 2024 par un geste fort : les membres présents se sont attaché la bouche avec des rubans rouges, symbole de leur protestation contre l’interdiction d’une marche prévue le même jour et ce qu’ils considèrent comme une atteinte à la liberté d’expression.

 

Cette action inhabituelle au Sénégal, vise à contester également la décision de Macky Sall de reporter l’élection présidentielle, une mesure soutenue par l’Assemblée nationale où le parti du président détient la majorité. La nouvelle loi adoptée fixe la tenue des élections présidentielles au 15 décembre, délaissant la date initialement prévue du 25 février.

La préfecture a justifié cette interdiction de marche par les risques de « perturbation grave de la circulation », une explication relayée par une lettre officielle diffusée sur les réseaux sociaux. En réaction, les représentants du collectif ont annoncé avoir reçu la notification d’interdiction et ont dû reporter la manifestation, évoquant la possibilité de fixer une nouvelle date au vendredi prochain.

De surcroît, le gouvernement sénégalais a procédé à la coupure de l’internet mobile le 13 février, ajoutant une couche supplémentaire à la tension. Le collectif a également rendu hommage par une minute de silence, aux trois (3) jeunes tués depuis l’annonce du report de la présidentielle, ainsi qu’à Mame Gorigui Ndiaye, ancienne figure de la lutte sénégalaise, décédé après qui aurait inhalé du gaz lacrymogène chez lui, malgré sa maladie.