Inspection du Travail: Sidy Mbacké PDG de SENEGO sommé de se conformer à la législation

0 49

Dans une récente tournure d’évènements, les employés de SENEGO, réunis au sein d’un Collectif, ont remporté une victoire significative suite à la convocation de leur PDG, M. Sidy Mbacké, devant l’Inspecteur du Travail.

 

Devant l’inspection du Travail, la direction de SENEGO a reconnu « ses erreurs sur l’ensemble des points soulevés et s’est engagée à réparer les préjudices subis par les employés », nous apprend le collectif dans un communiqué.  Les travailleurs, de leur côté, poursuit la note « ont démontré leur volonté de trouver « des solutions équilibrées en faisant des concessions, renforçant ainsi l’esprit de collaboration. »

Cette entente a été possible grâce à  » une des concessions notables a été l’abandon des dommages et intérêts pour non-affiliation aux Institutions de Prévoyance sociale par les employés. » En retour, M. Sidy Mbacké a consenti au paiement de la prime d’ancienneté et de la prime de transport conformément à la loi, ainsi qu’au rappel des congés pour les agents remplissant les conditions requises.

S’agissant du différend relatif au non-respect du Code du Travail, notamment les augmentations de 5% sur les salaires de base, a également trouvé une résolution favorable. L’employeur a donné « son accord pour l’application de cette augmentation et s’est engagé à payer le différentiel depuis le mois de juillet 2023. »

Pour ce qui est du code de la presse, la direction de SENEGO a pris « conscience de son obligation de s’aligner sur ses exigences. M. Sidy Mbacké a promis d’adopter une approche plus prudente dans ses agissements futurs, démontrant une volonté de conformité. »

D’autre part, le collectif des travailleurs de SENEGO demeure attentif à la mise en œuvre des accords conclus et n’écarte pas la possibilité d’explorer d’autres moyens de recours en cas de non-respect de ces engagements.