Gestion nébuleuse des Fonds Covid: La réaction de Mansour Faye sur le rapport de l’Ofnac

0 248

« Je ne peux pas faire l’objet d’une poursuite », a déclaré Mansour Faye à la Rfm. Interpellé sur la publication du rapport 2022 de l’Ofnac, dans lequel il a été cité dans l’affaire de la gestion des fonds Force-Covid, le beau-frère de l’ex chef de l’Etat a tenu à se défendre.

 

Mansour Faye qui estime n’avoir rien à dire, « parce qu’il n’y a rien. Rien à signaler », souligne  qu’il n’a jamais « été appelé, ni convoqué, encore moins entendu par quelconque entité que ce soit relativement au programme d’appui alimentaire du Covid-19. Jamais, ni par l’OFNAC, ni par la Cour des comptes, ni par aucune autre institution. Jamais appelé, jamais entendu, jamais convoqué ».

Passible de poursuites…

D’après le maire de Saint-Louis, « la seule entité qui en a fait, à ma connaissance, c’était la Cour des comptes sur de supposées surfacturations qui n’existent pas, puisque le référentiel évoqué par le vérificateur était un arrêté de 2013 qui était caduc en 2020. Donc, en aucune façon il ne peut y avoir de surfacturations évoquées à l’époque. À part cela, je n’ai pas entendu autre chose concernant l’opération de distribution de riz lors de la Covid… Je ne peux pas faire l’objet d’une poursuite ou d’un contrôle. Parce que moi et l’histoire de la Covid, ça s’est très bien passé et je suis toujours au Sénégal »…