Germes d’une dictature au Sénégal: La CEDEAO lâche Macky Sall et exige le rétablissement du calendrier électoral

0 208

La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest dit suivre avec préoccupation l’évolution de la situation au Sénégal. Dans un communiqué l’institution sous régionale déconseille « toute action ou déclaration qui pourrait aller à l’encontre des dispositions de la Constitution du Sénégal et rappelle à la population et à la classe politique leur responsabilité dans le maintien de la paix et de la stabilité dans le pays.

 

Mieux, la Commission de la CEDEAO encourage « la classe politique à prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour rétablir le calendrier électoral » conformément aux dispositions de la Constitution du Sénégal.

En ces temps difficiles pour le pays et la région, la Commission lance un appel à toutes les parties prenantes pour qu’elles « renoncent à la violence et à toute action susceptible de troubler davantage la paix et la stabilité du pays. Elle exhorte les forces de l’ordre à faire preuve de la plus grande retenue et à protéger les droits fondamentaux de tous les citoyens ».

La Commission de la CEDEAO « restera attentive aux événements et prendra toutes les mesures nécessaires pour accompagner le gouvernement et le peuple sénégalais à maintenir la tradition démocratique du Sénégal. »