Entre magouilles et conflits d’intérêts: Comment DiopSy et sa fille Marième ont été épinglés par l’OFNAC…

0 231

Demba Diop Sy alias Diopsy, est un homme d’affaires et député sénégalais de la Coalition Benno Bokk Yakaar et actuel maire de Tivaouane. Son parcours a soulevé plusieurs questions de conformité et d’éthique selon le rapport d’activité de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) de 2021. Les faits commencent avec la création de sa société « UDE » en 1998, une entreprise principalement impliquée dans la gestion des ordures ménagères et d’autres services publics. Les principales accusations formulées par le rapport contre Demba Diop Sy ont été passées en revue.

 

 

Violation des Règles de Transparence

Le rapport souligne des accusations de non-respect des règles de transparence et de concurrence dans l’attribution des marchés publics. Il semble que Demba Diop Sy ait utilisé son influence, cumulant les rôles de chef d’entreprise et de député, pour obtenir des contrats publics de manière inappropriée.

  1. Non-respect des Procédures d’Appel d’Offres:
    • Description: Accusé de contourner les procédures normales d’appel d’offres, ce qui pourrait inclure le manque de publicité adéquate des appels ou la restriction de l’accès à l’information, limitant ainsi la participation de concurrents potentiels.
  2. Favoritisme:
    • Description: Il est suspecté d’avoir utilisé son influence et ses connexions politiques pour favoriser l’attribution de contrats à ses propres entreprises, comme UDE et autres, en contradiction avec les exigences d’impartialité et de méritocratie.
  3. Manque de Divulgation:
    • Description: En tant que député et chef d’entreprise, il était requis de divulguer ses intérêts commerciaux pour prévenir les conflits d’intérêts. Les allégations suggèrent une divulgation insuffisante de ces liens, ou une absence de récusation dans les situations de conflit d’intérêts évident.
  4. Dissimulation de l’État Financier:
    • Description: Une autre facette de la violation de transparence pourrait être la dissimulation de la situation financière précaire de sa société, permettant ainsi à son entreprise de continuer à participer à des appels d’offres publics malgré des qualifications financières insuffisantes.

Manœuvres Frauduleuses

Les infractions mentionnées incluent des irrégularités dans la gestion et l’attribution de marchés relatifs à la gestion des déchets et à des services durant la crise du COVID-19. Il est accusé de pratiquer des manœuvres frauduleuses pour dissimuler l’état de faillite de sa société, lui permettant de continuer à obtenir des contrats publics de manière indue. Les lois sénégalaises imposent une transparence stricte et des règles strictes de concurrence pour assurer l’intégrité des marchés publics.

  1. Contexte et Implication des Acteurs:
    • Acteurs: Demba Diop Sy, député et homme d’affaires, fondateur de la société UDE en 1998. Marième Diop, sa fille, a été nommée Directrice générale.
    • Gestion: Tous deux étaient impliqués activement dans la gestion quotidienne et stratégique de l’entreprise.
  2. Faillite et Manœuvres Frauduleuses:
    • Évènement: En avril 2019, UDE a été déclarée en faillite et mise en liquidation judiciaire.
    • Dissimulation: Malgré cette situation, l’état financier réel de l’entreprise n’a pas été déclaré lors de la soumission à des contrats publics, permettant ainsi à l’entreprise de participer indûment à des appels d’offres.
  3. Conséquences et Répercussions:
    • Impact Financier: L’obtention de contrats par une entreprise en faillite soulève des préoccupations d’escroquerie et d’exposition de l’État à des risques financiers accrus.
  4. Actions Légales et Enquêtes:
    • Enquêtes: Les activités de Demba Diop Sy et de sa fille ont été scrutées par l’OFNAC dans un rapport de 2021, révélant des pratiques frauduleuses.
    • Conséquences Juridiques: Ces révélations ont potentiellement conduit à des actions en justice pour banqueroute frauduleuse et escroquerie.

Accusations contre Demba Diop Sy et Marième Diop

Le rapport indique également des suspicions de banqueroute frauduleuse. Si ces accusations sont prouvées, elles pourraient révéler des tactiques délibérées pour échapper aux obligations financières et légales, tout en continuant à bénéficier de fonds publics à travers des contrats gouvernementaux, mettant en péril l’intégrité des processus administratifs et financiers au Sénégal. Demba Diop Sy et sa fille Marième Diop ont été impliqués dans des manœuvres frauduleuses liées à l’état de faillite de leur société, selon les détails révélés dans le rapport de l’OFNAC de 2021. Voici une explication détaillée des évènements du début à la fin, tel que documenté dans le rapport :

 

 

Contexte et Implication des Acteurs

  • Demba Diop Sy, un député et homme d’affaires, possédait une société nommée « UDE », créée en 1998.
  • Sa fille, Marième Diop, a été désignée Directrice générale de cette entreprise.
  • Les deux ont été activement impliqués dans la gestion quotidienne et stratégique de l’entreprise.

Faillite et Manœuvres Frauduleuses

  • En avril 2019, la société UDE a été déclarée en faillite et a fait l’objet d’une liquidation judiciaire.
  • Cependant, au lieu de déclarer l’état réel de l’entreprise, Demba Diop Sy et Marième Diop ont dissimulé cette information cruciale lors de la soumission de contrats publics.
  • Cette dissimulation a permis à l’entreprise de continuer à participer à des appels d’offres et à obtenir des contrats de manière indue, en violation des procédures légales et éthiques.

Conséquences et Répercussions

  • Cette dissimulation a engendré des présomptions d’escroquerie portant sur des deniers publics, car l’attribution des contrats à une entreprise en faillite compromet l’intégrité des dépenses publiques et expose l’État à des risques financiers accrus.

Actions Légales et Enquêtes

  • Les activités de Demba Diop Sy et de sa fille ont fait l’objet d’enquêtes approfondies, menées par l’OFNAC, qui ont révélé ces manœuvres et ont potentiellement conduit à des actions en justice contre eux pour banqueroute frauduleuse, escroquerie, et autres infractions financières associées.

Violation des Règles de Concurrence

La violation des règles de concurrence impliquant Demba Diop Sy concerne des pratiques anticoncurrentielles présumées dans l’attribution de marchés publics. Ces pratiques auraient entravé la libre concurrence, favorisant indûment ses entreprises au détriment d’autres concurrents.

Accusations contre Demba Diop Sy:

  1. Manipulation des Appels d’Offres:
    • Accusé d’avoir manipulé les processus d’appel d’offres pour orienter les contrats vers ses propres entreprises, incluant potentiellement la conception de critères de sélection restrictifs qui limitent la participation d’entreprises potentiellement plus qualifiées ou offrant de meilleurs tarifs.
  2. Exploitation de l’Information Interne:
    • En tant que député, Diop Sy aurait eu accès à des informations non publiques ou sensibles concernant les projets gouvernementaux. Utiliser ces informations pour avantager ses entreprises constitue une grave violation des règles de concurrence, privant d’autres entreprises d’une chance équitable de concourir.
  3. Conflit d’Intérêts:
    • Les accusations incluent un conflit d’intérêts où Diop Sy aurait influencé ou participé à des décisions bénéficiant directement à ses affaires. Ceci est problématique car il devrait se récuser des décisions présentant un conflit entre ses devoirs publics et ses intérêts privés.
  4. Entrave à l’Entrée de Nouveaux Concurrents:
    • En favorisant ses propres entreprises, Diop Sy aurait dissuadé d’autres entreprises de participer aux appels d’offres, créant un environnement où la concurrence est artificiellement limitée, ce qui peut entraîner des coûts gouvernementaux plus élevés et une qualité inférieure des services ou biens acquis.