Doro Gaye arrêté pour escroquerie: Les zones d’ombre révélées par l’enquête

0 180
L’homme d’affaires proche de l’ancien régime pourrait être fixé sur son sort ce mercredi. Placé en garde à vue à la Section de recherches (SR) de la Gendarmerie de Colobane, Doro Gaye, poursuivi pour escroquerie foncière portant sur 1,2 milliard de francs CFA, a été déféré aujourd’hui mercredi.

 

Le journal Libération, qui donne l’information, rappelle que le mis en cause, pour se tirer d’affaire, avait proposé au plaignant Zakiloulahi Sow, mandaté par plusieurs autres investisseurs, le paiement d’une avance de 500 millions puis du restant de la somme sous forme de moratoire.

Une offre refusée par la partie adverse, réclamant « le règlement de la totalité du montant versé pour l’achat de 24 terrains sur le site de l’ancien Aéroport international Léopold Sédar Senghor (AILSS), « à raison de 50 millions chacun ». Ce qui bloque la médiation pénale.

Il s’y ajoute que depuis la plainte, poursuit le journal, « le prévenu a remis trois chèque au plaignant mais ceux-ci sont revenus sans provision ».

Selon le quotidien d’information, les enquêteurs ont aussi découvert que « les plans cadastraux supposés être ceux des fameux terrains sont faux ».