Disparités salariales chez les ASP: Guy Marius Sagna somme le ministre de l’Intérieur, et menace

0 60

Le député Guy Marius Sagna a interpelé le ministre de l’Intérieur Me Sidiki Kaba sur le retard de salaires des Agents de Sécurité de Proximité (ASP), les primes de salaire aux GMI et aux policiers, mais aussi les discriminations salariales. Contrairement à la réponse du ministre qui selon lui nie cette discrimination de salaire, le député qui dit détenir des preuves, menace et donne un ultimatum au ministre sinon dans deux jours, il va publier tous les documents qui montrent que « le ministre n’a pas dit la vérité ».

 

« Il y a 11 chefs de division au sein de l’ASP qui, leurs collègues de service, avec qui ils ont les mêmes grades, ont plus de 400 mille F CFA voir 100 mille F CFA de différence. Vous m’aviez répondu que sur les discriminations salariales à l’agence de la sécurité de proximité aucune discrimination n’y est constatée. Hors, Monsieur le Ministre, j’ai un recours administratif adressé au président du conseil de surveillance de l’ASP dont les 9 membres ont la copie. J’ai le PV de rencontre entre les 11 chefs de division lésés avec le DG de l’agence. J’ai un document portant proposition des chefs de division, adressé au DG pour une résolution à l’amiable. Et vous voulez me dire les yeux dans les yeux qu’il n’y a pas de discrimination salariale. Je vous donne 24 heures si vous m’entendez. Sinon dans deux jours, je publie tous les éléments qui montrent que vous n’avez pas dit la vérité » prévient Guy Marius Sagna lors du vote du projet de budget du ministère de l’Intérieur.

Poursuivant ses propos, il ajoute : « Monsieur le Ministre, je vous avais interpelé sur la situation des ASP. La mensualité du mois de juillet des ASP leur a été payée le 21 août. Les factures de l’eau, de courant n’attendent pas. Faites un effort pour que cela ne se reproduise plus, pour que les ASP puissent avoir leur salaire à temps. Monsieur le Ministre, je vous ai adressé une lettre le 5 mai 2023 sur les arriérés 6 mois que vous devez au GMI et policiers à Kolda, ce n’est pas juste. Vos primes ne tardent pas, nous députés nos primes ne tardent pas. Donc faites des efforts pour que ces derniers puissent recevoir leurs primes. J’ai appris qu’il y a parmi les policiers certains qui n’ont qu’une seule tenue, une paire de chaussures, un seul béret. Le 20 février, je vous ai également adressé une lettre. La même lettre, je vous ai écrit le 14 avril. C’est seulement le mois d’octobre que vous m’avez répondu. C’est pourquoi nous n’avons eu aucune confiance au ministre de l’Intérieur à organiser la prochaine élection présidentielle ».