Déclaration de Diomaye Faye: En prison ou à la RTS, son avocat interpelle le CNRA

0 240

Me Moussa Sarr demande au CNRA de prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à son client Diomaye Faye, de procéder à son enregistrement dans le cadre de la mise en place des règles de diffusion du temps d’antenne des candidats à l’élection présidentielle du 24 mars, que ce soit en prison ou à la RTS.

 

« Il est crucial que le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) prenne les dispositions nécessaires avant la libération de Diomaye de prison, afin de lui permettre de faire sa déclaration », a-t-il soutenu.

Il a également souligné à Babacar Diagne et à ses collègues que, soit ils prennent les dispositions nécessaires pour qu’il puisse s’exprimer en prison, sinon le CNRA doit organiser son enregistrement sous escorte, comme prévu par la loi, à la RTS.

Selon l’avocat, cette démarche est conforme au principe d’égalité des candidats tel que stipulé par le code électoral, en attendant la libération éventuelle de Diomaye de prison.

En rappel, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a annoncé que les enregistrements des temps d’antenne des candidats à l’élection présidentielle auront lieu les vendredi 08 mars et samedi 09 mars 2024, sous sa supervision. Cette communication s’inscrit dans le cadre de la mise en place des règles de diffusion du temps d’antenne des candidats à la présidentielle, conformément à la loi électorale en vigueur.