Crise politico-sociale au Sénégal: Penda Mbow attend la libération de Sonko pour le défendre

0 221
Devant les membres de la société civile et des politiques sur le débat de la crise politique et sociale du Sénégal, la sociologue Penda Mbow n’a pas oublié l’actuel principal opposant, Ousmane Sonko, indexé par certains comme « artisan de la crise politique ».

 

Penda Mbow déballe, sans ambages : « Qu’on est avec Sonko ou non, on doit analyser la situation froidement et avec lucidité. Sinon, nous serons tous surpris par la révolution des jeunes qui arrivera bientôt. Parce que nous refusons de voir la réalité ». Selon Mme Mbow, la situation est si sensible que « nous devons être plus vigilants à tout ce qui se passe dans notre société. Il y a une vraie fracture dans la société. Ceux qui sont antisystèmes sont plus nombreux que les pro systèmes. L’antisystème est devenu un phénomène dominant au Sénégal ».
Allant même plus loin, la sociologue pense, par ailleurs, que le système maraboutique a envahi tout l’espace et nos mentalités. Elle a expliqué : « Depuis l’avènement des libéraux à la tête du pays à partir de 2000, les rapports politiques sont devenus une relation entre disciples et marabouts. Tellement, on est submergé par ce système « maraboutique » qu’Abdoulaye Wade voulait nous imposer son fils (Karim Wade). C’est beaucoup plus la vision d’un modèle maraboutique ». Penda Mbow dénonce le comportement de certains dirigeants qui « cherchent à imposer une aristocratie sur le processus de notre Constitution et sur la société ».
Selon Mme Mbow, nous ne faisons que critiquer la société alors nous devons la remettre en cause. « La renégociation du contrat social est une chose primordiale », a-t-elle lancé.