Cour suprême: Les requêtes du PDS et Cie déchirées, cap sur le processus électoral

0 23

Le verdict est tombé suite au réquisitoire du Procureur qui invitait le juge à déclarer irrecevable les recours du PDS… La Cour suprême a finalement décidé de suivre le réquisitoir de ce dernier en déclarant irrecevables les requêtes du Pds et d’autres candidats qui se disent spoliés.

 

Pour mémoire, dans sa requête, Karim Wade et Cie visent le décret 2024-690 du 6 mars 2024 fixant la date de la prochaine élection présidentielle, le décret 2024-691 du 6 mars 2024 portant convocation du corps électoral et le décret 2024-704 du 7 mars 2024 fixant la période de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 24 mars.

 

Ils estiment que ces décrets susvisés, « méritent amplement annulation parce que violant l’article LO 137 du code électoral qui dispose que les électeurs sont convoqués par décret publié au moins quatre-vingt jours avant le premier tour du scrutin », car, selon eux, ils violent également l’article LO 129 du même code qui prévoit que « la campagne en vue de l’élection du président de la république est ouverte vingt et un jours avant le premier jour du scrutin ».