Convoqués en réunion à la DGE: Seuls 15 mandataires présents sur les 20 attendus

0 265

Les mandataires des candidats retenus pour l’élection présidentielle du 25 février 2024 ont tenu ce lundi, une réunion d’information à la Direction générale des élections (DGE), portant sur les modalités de l’impression des bulletins de vote, les documents de propagande, et l’arbitrage sur les éventuels conflits portant sur les couleurs choisies pour chaque candidat. Sur 20 mandataires convoqués, 15 ont pu assister à la réunion.
« Tout s’est passé dans les règles de l’art parce que la Dge nous a convoqué pour faire l’arbitrage sur le choix des couleurs. Il y a des difficultés au niveau des candidats qui ont déposé leur bulletin dont le fond est bleu, d’autres en blanc donc la Direction des élections va prendre l’initiative de convoquer ces différents mandataires afin de trouver un terrain d’entente », a déclaré le mandataire de la coalition Diao 2024.

A l’en croire, il y’a trois autres documents en charge de l’Etat à savoir la profession de foi qui est un document de propagande, une affiche et le programme pour essayer de les dupliquer afin de les mettre à disposition des différents candidats. « Ils ont aussi parlé du processus électoral et du consensus qui doit l’entourer afin que les sénégalais puissent choisir dans la paix et la tranquillité le prochain élu, au soir du 25 février 2024 », a-t-il ajouté.

Le mandataire du candidat Boubacar Camara a, pour sa part, expliqué : « Il y’a des absences c’est ça qui fait qu’on n’a pas pu finaliser et on espère d’ici mardi que cela sera fait. S’il y’a eu confusion des couleurs, on doit faire recours auprès du ministère de l’Intérieur où on doit déposer les récépissés de partis et selon l’ordre de dépôt pour pouvoir départager les candidats. Maintenant s’il s’agit de candidat indépendant, on va tenir compte de l’ordre de dépôt des dossiers de candidature ».

La Direction générale des élections a informé qu’à partir du 27 janvier tous les mandataires auront en quelques sorte les bulletins et ce n’est qu’à partir du 9 février, qu’ils recevront le fichier électoral.