Conseil constitutionnel: Le candidat Mouhamed Ben Diop ne figure même pas sur le fichier électoral

0 134

Le candidat de la coalition Pass-Pass n’a pas réussi à franchir l’étape du parrainage. Non seulement il a été recalé par le conseil constitutionnel, mais son nom ne figure même pas sur le fichier électoral. Ce qu’il dénonce…

 

« On nous a dit que des parrains n’étaient pas dans le fichier. Depuis lors, nos équipes et moi-même étions en train de faire l’exploration de cette décision qu’on ne comprenait pas. Les premiers rejets portaient sur les noms et prénoms alors que si on cite les articles du code électoral, en aucun moment, il a été question de parler de prénoms et noms mais plutôt de la qualité d’électeurs », a soutenu le candidat Mouhamed Ben Diop qui annonce un recours.

Selon lui, il n’y a rien de plus simple que de partir sur le numéro de la carte d’électeur et le numéro de la carte d’identité. C’est le premier cas. Mais le plus scandaleux, ajoute M. Diop, « c’est que moi, en tant que candidat de la grande coalition Pass-Pass, je ne suis pas dans le fichier électoral selon leurs dires, parce que dans le fichier de rejet concernant la diaspora, il est bien mentionné mon nom et nom numéro de carte d’identité ne correspond pas au numéro qu’ils ont dans leur fichier Cela confirme qu’ils ont un autre fichier qui est différent du fichier national et cela leur permet d’éliminer les candidatures les plus sérieuses ».

J’exige à ce que je sois réintégré dans le fichier et que l’ensemble de mes parrains rejetés soit réintégré pour que je puisse me présenter à l’élection présidentielle.

« Ce lundi, je vais me présenter dans les locaux du Conseil constitutionnel pour pouvoir introduire un recours et exiger la réintégration de mes parrains. Ce que ces gens sont en train de faire ne doit pas rester impuni. Je suis un candidat à la présidentielle qu’on veut éjecter du fichier alors que je ne fait l’objet d’aucune condamnation. Je n’ai aucun problème avec la justice mais on veut m’écarter pour des raisons fallacieuses », a-t-il fustigé.