Commission d’enquête parlementaire: L’Exécutif sur le point de reculer face au pouvoir judiciaire

0 207

Dans un communiqué publié lundi soir, l’Alliance Pour la République (Apr) dit suivre attentivement l’actualité politique, notamment l’initiative visant à mettre en place une commission d’enquête parlementaire à la suite de la publication, par le Conseil Constitutionnel, de la liste définitive des candidats à la Présidentielle du 25 février 2024.

 

« L’APR rappelle avec force et solennité son attachement profond à la séparation des pouvoirs et au respect des Institutions de la République, qui fondent notre modèle républicain et constituent également le socle de la stabilité et du vivre ensemble dans notre pays » lit-on.

Se disant fidèle à son intention originelle, « une alliance pour la République, en vue de promouvoir l’Etat de droit et la démocratie », l’Apr du Président Macky Sall appelle tous nos compatriotes au respect des principes fondamentaux du respect des Institutions, de la séparation des pouvoirs et réitère au Président de la République son engagement déterminé ainsi que son soutien sans faille dans sa mission de garantir la sécurité, la stabilité et la préservation de la République.

Enfin, l’APR exhorte tous les militants et sympathisants à consolider l’élan unitaire et solidaire autour de Monsieur Amadou Ba, candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar et de la Grande Majorité présidentielle pour une victoire éclatante au soir du 25 février 2024″. Mais n’est-ce pas cette même APR qui soutient la constitution
d’une commission d’enquête parlementaire pour notamment auditionner des magistrats du Conseil constitutionnel ? Et voilà qu’elle vient nous dire qu’il faut respecter la séparation des pouvoirs !