Chambre criminelle de Diourbel: 20 ans de prison pour Awa Diouf qui a tué sa fille enceinte

0 53

Au mois d’août 2020, les éléments de la gendarmerie de Bambey sont alertés pour un homicide survenu au village de Mbafaye, dans la commune de Réfane. Arrivés sur les lieux, ils découvrent la dépouille d’une fille étendue sur le sol des toilettes. Complètement nue, la défunte portait au cou des traces d’étranglement.

La meurtrière présumée est Awa Diouf, surnommée Awa Faye, 40 ans. La victime, c’est sa fille. Elle était enceinte de six mois. Le futur bébé était de sexe féminin et mesurait 39 cm. Arrêtée à Mbour quelques jours après le crime, la suspecte a été jugée devant la chambre criminelle de Diourbel.

Awa Diouf a reconnu les faits. «Je lui avait demandé de venir prendre sa douche. Elle m’a suivie dans les toilettes et je l’ai étranglée», a-t-elle confessé à la barre. La mise en cause s’est empressée de préciser qu’elle n’a pas commis le crime de son plein gré. «Je n’ai fait qu’exécuter les ordres d’être surnaturels, affirme l’accusée. C’est juste pour me salir qu’ils me font agir sans que je comprenne. Depuis une semaine je veux manger, mais je n’y parviens pas à cause d’eux.»

Plaidant la démence, malgré les témoignages à contrecourant du cousin et du frère de sa cliente, l’avocat de la défense a demandé la relaxe. Cette ligne n’a pas convaincu le procureur, qui a requis la réclusion à perpétuité contre Awa Diouf.

Rendant son verdict, la chambre criminelle a reconnu l’accusée coupable d’assassinat et l’a condamnée à 20 ans de prison ferme, d’après L’Observateur, qui a fait le compte-rendu de ce procès dans son édition de ce mercredi.