Candidature de Sonko: Le nouveau patron de la CENA annonce l’examen du dossier…

0 39

Les nouveaux membres de la Commission électorale nationale autonome (CENA) ont prêté serment ce lundi. Leur président s’est exprimé sur le travail qui les attend, notamment l’affaire Ousmane Sonko candidat à la candidature à la présidentielle de 2024, dont la Direction générale des élections (DGE) refuse de lui remettre ses fiches de parrainage.

 

 

Le président de la République a mis fin vendredi dernier au mandat des douze (12) membres de la Commission électorale nationale autonome (CENA) dirigée par Doudou Ndir. Par décret n° 2023- 2152 du 03 novembre 2023, le chef de l’Etat a nommé une nouvelle équipe avec à sa tête Abdoulaye Sylla, un inspecteur général d’État à la retraite. Après leur nomination, les nouveaux membres de la Commission électorale nationale autonome (Céna) ont prêté serment ce lundi.

En attendant la passation de services qui aura lieu dans les prochains jours, le président Abdoulaye Sylla reste confiant quant aux différents dossiers sur sa table. « Nous venons de prêter serment, nous n’avons pas encore procédé à la passation de services. Dès après la passation de services nous allons examiner en Assemblée générale le dossier. Et après nous pourrons dire quelle sera l’attitude de la CENA », a indiqué M. Sylla.

Avant d’ajouter : « Il n’y a rien de facile dans ce monde-là. Nous avons une base légale. Tout ce que nous voulons faire, c’est d’avoir une égalité des chances pour tous les candidats, d’être certain que cette égalité va être sincère. La seule réserve, c’est qu’il faut que le citoyen, l’électeur soit admissible pour être électeur, pour être candidat. Les réserves sont prévues par la loi. Je ne peux pas pour le moment parler d’une organisation. Faut d’abord que je reprenne service et je regarde avec l’assemblée générale des membres de la CENA, la qualité de l’organisation pour voir les améliorations à faire ».