Attaché de défense: Le poste a été modifié par Macky Sall à 4 jours de sa fin de mandat

0 322

La récente nomination du Général Souleymane Kandé en tant qu’attaché militaire à l’ambassade du Sénégal à New Delhi a provoqué une vague de réactions depuis hier. Ce poste, ainsi que le cadre règlementaire qui l’accompagne, a été mis en place par l’ancien régime de Macky Sall, comme le stipule le décret n°2024-873 signé par ce dernier le 29 mars 2024, à quatre jours de la fin de son mandat.

 

 

Le décret, intitulé « Décret n°2024-873 fixant le statut particulier et définissant la mission des attachés de défense et de sécurité auprès des ambassades à l’étranger », est une pièce maîtresse de l’organisation des missions militaires sénégalaises à l’étranger. Voici les principaux points de ce décret :

Selon l’article premier du décret, il est établi une mission militaire permanente auprès de certaines représentations diplomatiques sénégalaises. Cette mission est placée sous l’autorité d’un officier général ou supérieur des Forces armées, désigné comme Attaché de Défense et de Sécurité. Ce dernier jouit de la qualité de membre du personnel diplomatique, avec tous les privilèges et immunités associés.

L’article 2 précise que l’Attaché de Défense et de Sécurité est nommé par décret et, lors des manifestations diplomatiques, il a préséance sur toute autre personnalité militaire sénégalaise en service dans sa juridiction.

L’article 3 ajoute que l’Attaché de Défense et de Sécurité est placé sous l’autorité directe de l’Ambassadeur pour l’organisation du travail et la discipline au sein de l’ambassade. Il a rang et avantages de Ministre conseiller et est évalué annuellement par l’Ambassadeur sur son rendement et ses qualités morales.

Le chapitre II du décret définit les missions de l’Attaché de Défense et de Sécurité, qui incluent la coopération militaire avec le pays d’accueil, la fonction de conseiller militaire de l’Ambassadeur et l’organisation de l’assistance aux citoyens sénégalais en difficulté.

La classification des missions militaires est abordée dans l’article 7, qui les classe en cinq catégories en fonction de divers critères tels que l’envergure de la coopération militaire et le poids stratégique de leur juridiction.

Enfin, l’article 15 du décret abroge le précédent décret n°30-1004 du 3 octobre 1980, mettant à jour les régulations des attachés militaires en fonction des besoins actuels.