Arsène Wenger: « Si la CAN était rejouée, pas sûr qu’on aurait les mêmes équipes en finale »

0 338

La 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations a été riche en rebondissements et en surprises. Il était suffisamment difficile de prévoir l’issue des matchs, tant les renversements de situation étaient légion. Cet aspect assez particulier de la compétition n’a pas échappé à Arsène Wenger.

 

Pour l’ancien manager d’Arsenal, c’est la preuve que les équipes africaines se tiennent désormais dans un mouchoir de poche. La CAN-2023 a été une « compétition de grande organisation avec des équipes qui ont vraiment donné très peu d’espace de jeu à leurs adversaires…C’était impossible de prévoir qui allait gagner. Si on refaisait (cette CAN), je ne suis pas sûr qu’on aurait les deux mêmes équipes en finale; tellement, il y a peu de différence entre les équipes, tellement, la qualité est montée depuis la dernière CAN jusqu’à aujourd’hui», a apprécié l’ex-coach des Gunners d’Arsenal.

Il pense que le football africain gagne en qualité au fil des années. On l’a d’ailleurs un « peu vu depuis la dernières Coupe du monde à Doha » au Qatar, fait remarquer le directeur du développement du football mondial à la FIFA.