Adversité bipolaire: Tirs croisés entre Amadou Bâ et Sonko avant la présidentielle du 24 mars

0 199

Les piques continuent de plus belle entre les coalitions BBY et la coalition Diomaye président. Amadou Ba et ses ex-collègues des impôts et domaines se livrent  une guerre sans merci. L’ancien Premier ministre de Macky Sall a sévèrement porté des critiques sur le projet de la coalition Diomaye président sur le concept d’une nouvelle monnaie. Mais, le dauphin de Sonko, Bassirou Diomaye Faye, candidat de la coalition de l’opposition l’invite à faire obligatoirement sa déclaration de patrimoine comme il a promis lui-même de le faire, du fait de sont « statut » de fonctionnaire milliardaire.

Amadou Ba taxait ce projet d’une utopie. Hier, à Tambacounda, le candidat de BBY a récidivé en ces termes, “à l’inexpérience, à l’incompétence, ils associent le manque de sérieux. On ne joue pas avec le destin des gens d’un pays. On ne peut pas  changer de programme en pleine campagne, cela montre qu’on est dans le tâtonnement”.

Poursuivant ses propos, Amadou Ba confie, “ils ont même parlé de changement de capitale. Ils pensent que c’est aussi simple que ça. Ils commencent à devenir un danger pour le pays et c’est aux populations de régler ça, le dimanche 24 mars 2024, en votant pour la sérénité, en votant pour l’expérience, en votant pour la poursuite du Plan Sénégal émergent”.
Parlant de Plan Sénégal émergent, Amadou Bâ qui prône la continuité de la gouvernance Macky Sall est parti avec moins de chance de figurer dans le peloton des candidats qui pourraient arriver au second tour de la présidentielle.

Tellement les Sénégalais en ont assez de la corruption, de la concussion, des crimes, des injustices, de la pauvreté et de la violation des droits humains entre autres tares du régime de Macky Sall durant ces 12 dernières années.

Sonko et Diomaye, lors de leur premier face à face à la presse, n’ont pas été tendres avec leur ancien patron à la direction générale des impôts et domaines. “Les Sénégalais doivent se demander d’où viennent les milliards d’Amadou Ba. Moi, lui et Diomaye exerçons le même travail. Donc, d’où viennent ces milliards ? », s’était demandé Ousmane Sonko. Et  le maire de Ziguinchor d’ajouter,  « le plus grand danger qui guette le Sénégal aujourd’hui, c’est Amadou Ba et il ne compte que sur l’argent ». Dans un ton humoristique d’ailleurs, le leader du parti Pastef faisait récemment une anecdote aux Sénégalais « plusieurs fois dans mon travail de contrôle, j’ai pris le candidat de Benno, Amadou Bâ la main dans le sac et je l’ai sommé de s’abstenir de prendre ce qui ne lui appartient pas… ».
En tout cas le nom de l’ancien premier ministre est cité dans plusieurs scandales financiers au Sénégal, alors qu’on lui colle une accusation récente de corruption au préjudice de deux (2) juges du Conseil constitutionnel, non encore élucidée.